Le pastoralisme, réponse à la crise multiple au Sahel ?

Actualités, Vidéos

Le Sahel traverse actuellement une crise multiple, à la fois sécuritaire, alimentaire, humanitaire et politique. Ces dernières années, la région s’enlise dans les conflits, qui s’ancrent dans la perte de légitimité des Etats, en particulier au Burkina Faso, au Niger et au Mali. Cette situation s’explique par des inégalités extrêmes en matière d’accès aux services essentiels et aux ressources naturelles, exacerbées par la pandémie de COVID-19. Les changements climatiques renforcent par ailleurs l’insécurité et la pandémie pèse lourdement sur l’économie fragile de ces pays.

Un système incompris

Aujourd’hui, 17 millions de personnes seraient menacées par la pauvreté et l’insécurité alimentaire au Sahel (RPCA, 2020). Parmi elles, les communautés pastorales subissent de plein fouet les conséquences de la crise. Tandis que l’insécurité les empêche d’accéder aux pâturages et points d’eau avec leur bétail, elles ne peuvent plus écouler leur production (notamment le lait et la viande) en raison des mesures sanitaires liées à la pandémie.

Une situation intenable qui traduit une incompréhension des politiques à l’égard de leur système de production. Pourtant, celui-ci présente un potentiel énorme pour l’économie comme pour la lutte contre les changements climatiques. Et les communautés pastorales ont un rôle primordial à jouer pour consolider la cohésion sociale dans la région.

Suivez notre webinar

Pour mieux comprendre les enjeux de la crise et le rôle clé des éleveurs pasteurs au Sahel, Vétérinaires Sans Frontières et Oxfam Belgique organisent un webinar le mardi 10 novembre de 11h30 à 13h (GMT+1).

A l’heure où un nouveau gouvernement prend ses fonctions en Belgique et où l’Union Européenne cherche à définir sa nouvelle stratégie pour la région, comment les politiques belges peuvent-elles contribuer à résoudre la crise au Sahel ?

Les intervenants

  • Mathieu Pellerin (France), Expert Sahel pour l’International Crisis Group
  • Boubacar Cissé (Burkina Faso), coordinateur du Conseil Régional des Unions du Sahel et point focal du Réseau Bilital Maroobe au Burkina Faso
  • Abas Mallam (Niger), secrétaire général du Réseau nigérien pour la gestion non violente des conflits (GENOVICO) et membre de la Coalition Citoyenne pour le Sahel
  • Hamado Ouedraogo (Burkina Faso), Directeur pays pour Vétérinaires Sans Frontières Belgique au Burkina Faso
  • Séverine de Laveleye (Belgique), députée fédérale belge à la Chambre

(Re)voir le webinar

L’enregistrement du webinar est disponible ci-dessous, ainsi que sur notre chaîne YouTube et notre page Facebook.

Le compte-rendu du webinar est également disponible ici.