Le rôle déterminant des éleveurs pastoraux pour faire face à la crise au Sahel

Note politique, Publications

En raison de leur prédominance au Sahel, les éleveurs pastoraux se retrouvent au coeur de la crise actuelle. Pour mieux les soutenir dans cette crise, nous demandons des mesures spécifiques pour les éleveurs pastoraux, une approche globale en matière de sécurité et de développement au Sahel et une actualisation des politiques pastorales.

Webinar : COVID-19 et crise laitière

Actualités, Vidéos

Cette année pour la Journée mondiale du lait, nous organisons un webinar sur l’intensification de la crise laitière en Afrique de l’Ouest et en Europe à cause du Covid-19 ce vendredi 29 mai. En compagnie d’un panel de spécialistes européens et ouest-africains et de la députée européenne Michèle Rivasi, nous y aborderons des solutions à court et long termes pour les producteurs de lait en Afrique de l’Ouest et en Europe.

N’exportons pas notre crise laitière en Afrique de l’Ouest

Actualités

Aujourd’hui, des éleveurs laitiers européens protestent contre les nouvelles mesures de la Commission européenne pour lutter contre la crise dans le secteur laitier. Une crise qui culmine aujourd’hui à cause du coronavirus et entraîne le stockage de tonnes de lait en poudre. Avec nos partenaires européens et ouest-africains, nous soutenons cette action et exprimons notre inquiétude. Nous craignons que ces mesures conduisent à une augmentation des exportations de lait en poudre en Afrique de l’Ouest, ce qui menacerait directement les revenus de millions d’éleveurs laitiers africains.

Des chèvres de Boulbi aux techniciens d’élevage : parcours à l’ENESA

Actualités, Blog

Nous commençons notre journée par une visite à la ferme de Boulbi, charmant village en périphérie de Ouaga. Environ 30 minutes de voiture durant lesquelles le paysage de la ville, ses boutiques en tôles le long de la route et ses bâtiments rapprochés s’estompent pour laisser place aux champs, une nature riche en cette saison et des petits villages en terre, chaume et un peu de ciment.

Femmes autonomes, villages florissants

Actualités, Blog

Elles s’appellent Lucienne, Marie, Jacqueline, Fatoumata. Elles sont sœurs, mères et filles, coépouses. Catholiques ou musulmanes, elles sont toutes assises en cercle, mélangées, à nous regarder. Selon les villages, nous échangeons entre quinze et trente poignées de main d’affilée. Ce sont elles, parmi d’autres, qui bénéficient de l’action « J’achète une chèvre ».