Achetez une chèvre

Actualités

Comme chaque année, le moment est venu de lancer notre campagne « J’achète une chèvre ». Avec cette campagne pour et par les vétérinaires, nous récoltons des fonds pour nos activités en Afrique et renforçons la solidarité entre les vétérinaires belges et leurs confrères et consoeurs africains.

Devenez notre ambassadeur et partez au Rwanda !

Actualités

La santé animale, l’élevage et l’Afrique vous passionnent ? Vous voulez partager votre passion et échanger vos connaissances avec des confrères et consœurs africain-e-s tout en leur donnant un coup de pouce ? Devenez notre ambassadeur et partez au Rwanda ! Prouvez-nous votre motivation avant le 31 mars.

Et si vous achetiez une chèvre ?

Actualités

Cet automne, nous lançons notre campagne annuelle ‘J’achète une chèvre’. Avec cette campagne pour les vétérinaires et qui passe aussi par eux, nous récoltons des fonds pour nos activités en Afrique et nous renforçons la solidarité entre les vétérinaires belges et leurs confrères et consoeurs africains.

Soins vétérinaires et santé animale dans le bush tanzanien

Actualités, Blog

Ce matin, c’est en large groupe que nous partons vacciner les chèvres. Aux côtés de Kuya, le vétérinaire masaï qui travaille pour Vétérinaires Sans Frontières, après 15 ans de pratique dans la faune sauvage, se trouve un vétérinaire envoyé par l’Etat (la vaccination est aussi un acte officiel en Tanzanie !), et Johannes l’agent communautaire de santé animale qui tient une petite boutique de médicaments de première ligne à Katumbeine.

De l’école au troupeau

Actualités, Blog

Parmi les partenaires de Maisha Bora, d’autres ONG sont spécialisées dans les micro-crédits, l’implantation d’écoles avec leur propre jardin potager, ou l’accès à l’eau. Ce village abrite une école, où se rendent chaque jour plusieurs dizaines d’enfants. Nous rencontrons le Directeur, qui nous fait lui aussi signer un registre, avant de nous faire visiter les classes et le jardin potager irrigué. Il est très fier de son école, et nous annonce que plus de 300 enfants y sont inscrits.

L’élevage de volaille, une affaire de femmes

Actualités, Blog

Dès le matin, Thomas nous rejoint et nous emmène à la rencontre des groupes de femmes que Vétérinaires Sans Frontières encadre. En une petite heure de piste caillouteuse, nous arrivons au village. L’usage veut que nous passions saluer le « maire » avant d’entrer en contact avec les autres habitants. Nous signons un registre, en y mentionnant notre nom et l’endroit d’où nous venons. L’organisation sociale du village semble bien rodée, Peter nous décrit le rôle de chacun.