Lettre ouverte des producteurs et productrices de lait d'Afrique de l'Ouest

Actualités

Quelques jours après le lancement de notre campagne « N’exportons pas nos problèmes » et l’action conjointe des producteurs européens et ouest-africains devant les institutions européennes à l’occasion des 72h du lait, le Commissaire européen en charge de l’Agriculture et du développement rural, Phil Hogan, avait réagi en qualifiant les informations, chiffres et revendications exposés dans la campagne de « fake news » et de « désinformation ».

Il a même laissé entendre que certains (agriculteurs, vraisemblablement) faisaient « la promotion d’une politique de famine ». Des propos à la fois blessants, irrespectueux et erronés, qui ont poussé les éleveurs d’Afrique de l’Ouest a lui apporter une réponse, par le biais d’une lettre ouverte, diffusée symboliquement aujourd’hui, 1er juin, Journée mondiale du Lait.

Par ce texte, ils ont voulu réaffirmer la réalité de ce qu’ils vivent et constatent chaque jour sur le terrain, tout en rappelant les difficultés de développement des filières locales, auxquelles l’Union européenne n’est pas étrangère avec ses exportations de lait en poudre réengraissé.

Ils rappellent également leur volonté d’être sujets et acteurs du développement durable de leurs agriculture, pourvu que l’Union européenne aille dans le sens de cette responsabilisation et agisse en conséquence (voir les propositions synthétisées dans la déclaration commune des 72h du lait).

Ils invitent enfin le Commissaire Hogan, le futur Commissaire en charge de ces questions et tout autre personne en charge à la Commission à venir les rencontrer sur le terrain pour entamer un dialogue constructif.

> Retrouvez la lettre ouverte complète des éleveurs en réponse aux propos du Commissaire Hogan.