Note politique : développer l'autonomie des femmes grâce à l'élevage familial

Note politique, Publications

Les femmes représentent pratiquement la moitié de la main d’œuvre agricole dans le monde, mais elles sont plus vulnérables que les hommes et rencontrent plus de difficultés à développer une activité économique rentable. En cause, leur accès restreint aux terres agricoles, l’accaparement de leur temps par les tâches domestiques ou encore leurs ressources financières limitées.

Dans cette note politique, nous expliquons en quoi l’élevage familial peut renforcer la résilience des femmes vivant en milieu rural. Ne nécessitant pas forcément de terres, ni d’un capital de départ très important, il permet aux éleveuses d’intégrer la sphère économique locale et d’augmenter leurs revenus. De plus, développer l’autonomie des femmes permet d’avoir un impact positif sur l’ensemble de la communauté. Il est donc vital de protéger l’élevage familial face au développement d’un élevage agro-industriel local et des importations de produits d’origine animale.

Note politique : « Développer l’autonomie des femmes grâce à l’élevage familial »