Des chèvres de Boulbi aux techniciens d'élevage : parcours à l'ENESA

Actualités, Blog

La ferme de Boulbi, c’est la ferme pédagogique de l’Ecole Nationale d’Elevage et de Santé Animale (ENESA), un projet fort ambitieux de rénovation d’une ferme à l’abandon pour la formation pratique des futurs techniciens d’élevage. La population actuelle de la ferme se compose d’un troupeau de 52 vaches de race locale, dont 3 allaitantes, de 500 poussins arrivés tout récemment, futurs poulets de chair d’origine belge, ainsi qu’un troupeau de chèvres et 40 ruches dont 10 sont colonisées. Tout ce monde est géré par un responsable, aidé d’un technicien d’élevage et de stagiaires. Bientôt la ferme disposera aussi d’un bassin de pisciculture et d’une laiterie pour transformer le lait des chèvres. Bientôt…

Il commence à faire chaud, le soleil darde ses rayons sur nos peaux blanches et fragiles… Nous poursuivons notre journée avant de nous retrouver l’après-midi même à l’ENESA, pour donner nos deux présentations très attendues, la première sur la problématique de l’antibiorésistance et la seconde sur le contrôle des denrées alimentaires, lait et viande, en Belgique.

L’atmosphère est un peu pesante version chaleur humide tropicale. Mais vive les ventilateurs, nous pouvons entamer notre discours. Les diapos défilent, se terminent, rideau. Et applaudissements suivis de questions. Youpi ! Nous avons réussi à les intéresser et à les interpeller. Les techniciens d’élevage sont pour la plupart tout à fait conscients du problème mais confrontés à d’autres défis : mauvaise volonté des éleveurs, difficultés économiques, clandestins… En effet au Burkina, certains profitent du fait que les médicaments sont largement accessibles à tous, sans compétences médicales, pour les acheter en gros et les revendre aux éleveurs. Le personnel de santé sur le terrain fait actuellement un gros travail de sensibilisation auprès des éleveurs pour lutter contre ces pratiques illégales.

Les changements se profilent lentement !

Delphine Boursin, étudiante en médecine vétérinaire

Ce voyage d’échange a été organisé par Vétérinaires Sans Frontières, dans le cadre d’un concours pour les étudiant-e-s en médecine vétérinaire organisé avec le soutien de la coopération belge au développement.